Lettres à Ismise

L'ancien Baron de la Alth, Alex, a perdu son amour. Sa souffrance dépasse tout entendement. Il ne lui reste que l'écriture pour pouvoir tenter de se libérer un peu.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Avril 2017

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alex

avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 05/09/2016

MessageSujet: Avril 2017   Dim 2 Avr - 8:39

Le 1er avril 2017,

L’ancien Baron allait bien. Il était heureux… Poisson d’avril ! Si c’était aussi facile il aurait trouvé le chemin de sa rédemption personnelle facilement. Ce n’était pas le cas. Il était si malheureux. Il pleurait tous les jours pour elle, pour eux. Chaque jour sans elle était un calvaire. A l’instar de Prométhée, tous les jours il se faisait écorcher par ce rapace qu’est le chagrin. Cet aigle noir n’était plus là pour lui toucher la joue mais pour avaler ses entrailles. Juste assez pour qu’il ne meure pas, que sa souffrance soit longue et douloureuse.  
On avait beau conseiller à Alex d’être brave, d’endurer vaillamment la douleur qui était sienne mais les injonctions n’ont pas valeur d’espoir et encore moins de prophéties. L’angoisse étouffante qui lui comprimait le torse et le faisait pleurer pour un rien était là continuellement et personne n’avait la solution pour l’aider. Il avait été projeté sur une planète où la pesanteur l’attirait farouchement au sol comme pour l’enterrer au plus vite. Que son corps ne fasse plus qu’un avec la terre, qu’il retourne à l’état de poussière de particule. Il était arrivé sur Terre par erreur, tout était fait pour lui rappeler que sa place n’était nulle part. Elle avait été la seule à lui donner l’espoir que la vie valait d’être vécue. Pourtant elle lui avait repris cet espoir. Peut-être ne le méritait pas. Il n’avait plus rien.

La femme des bois quant à elle s’impatientait de revoir l’ancien druide. Il n’était pas pressé de lui redonner son corps. Non pas que les efforts de celle-ci à lui apporter toutes les possibilités de cette sexualité qu’elle avait bridé avant lui ne soit déplaisants mais son envie pour elle ne restait que substantielle. Elle n’était pas laide, pas farouche non plus, pour autant Alex ne se préoccupait pas du sexe. Le désir n’est plus. Il aurait donné plus cher pour une vraie nuit de sommeil, ou une journée sans penser, ou avoir la chance de voir le monde autrement qu’en noir. Alex avait besoin de sa barbare, pas de la femme des bois.

Les méandres de sa pensée, aussi complexes soient-ils, l’amenaient toujours à Ismise. Il se rappelait ses promesses d’appartenance, de sa volonté à elle, comme était la sienne, d’être à lui pour toujours. Nombreux avaient été les engagements qu’elle avait fait et qui n’avaient pas été tenus. Pourtant, Ismise avait été aimante et adorable. Dès son premier jour au Duché pour rejoindre Alex, elle avait juré qu’elle n’avait jamais aimé avant lui, que l’amour qu’elle lui portait était incommensurable tellement il était fort. Par la suite, quand il s’absentait, elle avait besoin de son odeur pour dormir, elle utilisait ses vêtements portés pour se rassurer. Quand c’est elle qui s’absentait, elle lui laissait des mots doux, chargés d’amour, il en avait conservé des dizaines. Quand il allait mal, qu’il était triste ou déboussolé, elle était là pour le rassurer et l’assurer de son amour… et inversement. Alex avait été là pour elle comme elle avait été là pour lui. Elle lui avait promis d’être là pour l’accompagner lors de la mort de ses proches, choses qu’il craignait le plus et qui auraient dû arriver près d’elle. Tout cela n’avait plus de sens aujourd’hui, ce qui augmentait l’angoisse quotidienne.

Cachés dans les arbres, les oiseaux chantaient malgré le vent et la pluie. Alex avait marché ignorant l’eau qui avait ruisselé sur son visage et son corps. Une fois lassé de la mégapole il était rentré pour retrouver le fauve. La pauvre bête était isolée la majeure partie du temps. Il lui avait alors offert un espace plus volumineux et un peu plus de présence. Même si patachon n’avait plus droit à l’amour et l’attention, comme son maître, il avait le droit de jouir du monde et de la vie, à la différence de son maître. Le fauve avait été abandonné par la « maman », Alex ne devait pas y ajouter une pierre.

L’ancien Baron ne pouvait se permettre d’être aussi cruel qu’Ismise. Même s’il souffrait, il ne devait pas devenir mauvais. Ce qui était malheureux c’est qu’Ismise n’était pas ainsi avant de rencontrer le manouche qui lui avait fait tourner la tête, celui qui avait profité des faiblesses du moment de leur couple, pourtant complice selon de nombreux témoins, pour éliminer celui qui faisait barrage à ses envies, celui qui n’avait rien fait pour eux mais qui avait juste privilégié ses intérêts personnels en transformant l’amour de sa vie en une personne cupide. Le mal qu’avait fait ce dernier se souciait de compter les diverses souffrances qu’il allait engendrer.

Néanmoins, malgré son affliction Alex n’en voulait pas à Ismise. Chacun a le droit d’être faible dans la vie. Cette faiblesse était d’ailleurs le quotidien d’Alex ce qui ne l’empêchait pas de rester moral. Pourtant il l’avait prévenu dans le passé qu’il y aurait des furets qui chercheraient à détruire au moment propice ce qu’ils avaient commencé à construire. Alex savait que l’amour que lui avait apporté Ismise n’était pas un simulacre et qu’elle n’était pas aussi peccamineuse qu’elle essayait de le faire croire à l’ancien druide. Alex l’aimait bien plus qu’il ne s’aimait lui-même. Elle avait le droit à l’absolution bien plus qu’en avait le droit le furet ou Alex. Elle lui manquait tant.
Je t’Aime Ismise.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex

avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 05/09/2016

MessageSujet: Re: Avril 2017   Ven 14 Avr - 5:52

Le 4 avril 2017,

Le fauve était irritant. Il n’écoutait rien. Il avait eu le bonheur de croiser un mammifère volant il y avait moins d’une heure et était devenu intenable. Au moins, ça l’avait occupé un peu. Il avait déjà la chance de croiser des volatiles la journée sur la plate-forme ce qui égayait sa vie carcérale habituelle. Même si l’espace de rétention du félin restait acceptable, Alex était sûr que le manque de contact social lui manquait. L’ancien druide n’avait ni le temps, ni le courage d’interagir avec lui. Depuis huit mois, tout avait changé pour le moustachu. Il avait de quoi se nourrir, de quoi dormir au chaud et avait une cage de taille raisonnable. Il ne lui manquait que « la maman » et « le papa », l’une qui l’avait abandonné et l’autre qui n’était plus en mesure de lui offrir l’attention dont il avait besoin. Ce n’est pas que l’ancien Baron ne voulait pas mais il était devenu incapable d’être joyeux, pétulant ou léger. Seule Ismise avait été capable de lui donner cet espoir, cette raison de vivre.

Alex savait que sa barbare était dans l’erreur, phénomène non corrélé à son manque d’intelligence et de morale mais avec un manque de jugement cognitif influencé sournoisement par un agent extérieur à celle-ci. Elle ne pouvait être aussi ribaude, ce n’était pas dans sa nature. Elle avait montré des comportements trop bons, trop corrects pendant des années pour changer du tout au tout comme elle essayait même elle-même de se le faire croire. Elle avait inévitablement besoin de faire disparaître cette dissonance en se rassurant de jugements affectifs. Etait-elle tellement influençable ?... Sûrement…

Alex ne voulait pas avoir de la répugnance pour Ismise. Il aimerait tant qu’elle comprenne mais il savait que cela prendrait des mois, peut-être des années ou qui sait, une décennie ou peut-être encore n’arriverait elle pas à regretter comme Alex regrette tous les jours le mal qu’il avait pu lui faire sans se rendre compte de sa souffrance.

L’ancien druide n’avait pas eu une vie de privilégié. C’est sûr que d’autres avaient des raisons de souffrir plus que lui. Néanmoins, la douleur physique comme mentale n’est pas ressentie par tous avec la même véhémence. Les êtres ne sont pas égaux face au chagrin. L’ancien Baron avait mis trop d’espoir en eux pour être capable de passer au-dessus. Malgré le destin turbulent et calamiteux qui avait été le sien, malgré ce qu’il avait vécu et vu dans sa vie, il n’arrivait plus à relativiser. Peut-être était-il trop faible. Sa vie s’était arrêtée et rien ne lui donnait envie d’avancer. Elle était la seule à pouvoir lui redonner confiance. Les autres êtres humains, proches ou non en étaient incapables. Il avait besoin d’elle. Il avait besoin de l’aimer et qu’elle l’aime. Son absence était un mal incurable qui le rongeait. Seule Ismise était son médicament. Il l’aimait tellement.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex

avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 05/09/2016

MessageSujet: Re: Avril 2017   Ven 14 Avr - 5:53

Le 8 avril 2017,

Il avait pleuré de nombreuses fois hier. Obligé de se cacher à chaque fois pour ne pas inquiéter les personnes autour de lui. Il avait tellement mal. Il n’arrivait toujours pas, malgré la fatigue à dormir. Ismise était dans son esprit à tout moment. Il l’aimait encore et toujours.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex

avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 05/09/2016

MessageSujet: Re: Avril 2017   Lun 8 Mai - 17:35

Le 9 avril 2017,

Les rayons du soleil pénétraient à travers les planches qui limitaient l’accès à sa grotte. Il avait dormi quelques heures. Bien sûr il était encore fatigué mais n’avait pas réussi à rester allongé. Son esprit était en plein ébullition et il n’arrivait pas à penser à autre chose qu’à l’amour qu’il portait à Ismise, à l’amour qu’elle lui avait apporté. Il souffrait tant de son absence. Alex était toujours aussi fou d’elle. Elle était ce qui ce qui valait le plus cher à ses yeux, à son cœur. Il ne pouvait se résoudre de l’avoir perdue. Il aurait tant aimé qu’elle lui laisse une chance. Il aimerait tant lui parler, discuter avec elle, tenter de trouver des solutions. Il avait tellement besoin d’elle, de l’avoir à ses côtés, de l’écouter, l’entendre, lui prouver l’amour qu’il avait pour elle, lui prouver qu’il ferait tout pour son amour.
« Ismise je t’Aime. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex

avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 05/09/2016

MessageSujet: Re: Avril 2017   Lun 8 Mai - 17:36

Le 13 avril 2017,

Il était tard. Bientôt ce serait demain. Alex avait eu une journée très chargée et il fallait maintenant qu’il prépare son voyage. Il allait prendre la route pour une semaine. L’ancien druide hésitait encore à savoir s’il allait prendre ou non le fauve avec lui pour ce périple. Le félin était-il capable de supporter autant de temps sans être en contact avec un être humain ? Sa nourriture pouvait-elle tenir sept jours ? Il fallait qu’Alex se décide rapidement, dans quelques heures il serait parti. Il avait la place avec lui pour l’embarquer dans le carrosse mais il se tâtait à savoir si ce serait une bonne idée de le promener sans être sûr d’avoir du temps à lui consacrer. Habituellement, Ismise aurait été là et la question ne se poserait pas, mais seul ce n’est pas la même chose. L’ancien Baron avait trop mal au cœur de cette situation pour avoir la certitude de prendre les bonnes décisions. Il fallait qu’il se décide…

Bien qu’il ait reçu une demande pour colorer la peau d’une amie, l’ancien Baron n’avait toujours pas l’envie de s’y mettre. Le matériel était bien au chaud, encartonné et rien ne le motivait à remettre le nez dedans. Il se demandait même s’il allait tenir ses promesses, finir ce qui avait été commencé voilà des mois, voire plus d’un an pour certains projets lancés. Mais cela lui faisait trop mal de revenir sur son passé. Il était presque mort à l’intérieur et la seule étincelle de vie lui dictait d’essayer de ne pas se détruire plus en attendant la résurrection, l’espoir d’un lendemain meilleur, événement corrélé à l’amour que pourrait lui porter Ismise. En tout cas, son esprit n’était pas serein et rien ne pouvait l’amener à se lancer ou terminer quelques projets artistiques que ce soit. Le chagrin obscurcirait son esprit et il était devenu impossible de se concentrer, compétence essentielle pour parvenir à reprendre cette activité. Il était peut-être trop sensible ?

Et il pensait encore et encore à elle. Il n’arrivait pas à faire autrement. Ismise, bien qu’absente physiquement, moralement, sentimentalement, tendrement, restait néanmoins dans son esprit jours et nuits et malgré tous ses efforts, Alex ne pouvait faire autrement que penser à elle. Il l’aimait tellement. Elle lui manquait tant. Il était triste et ses yeux n’étaient juste bons qu’à pleurer.
« Je t’Aime Ismise. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex

avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 05/09/2016

MessageSujet: Re: Avril 2017   Lun 8 Mai - 21:16

Le 16 avril 2017,

Voilà deux jours qu’il avait pris la route. Au bout du compte, il avait embarqué le fauve avec lui. Alex avait fait sa première étape chez son ascendant. Ce dernier allait assez mal depuis les derniers événements et il était important pour l’ancien druide de passer un peu de temps avec lui. Néanmoins, Alex souffrait quand même d’être là sans elle. Les souvenirs remontaient à la surface et il était difficile pour lui de ne pas éclater en sanglot. A certains moments il était d’ailleurs obligé de s’isoler pour ne pas inquiéter son ascendant. Il pensait continuellement à Ismise. Il lui était impossible de ne pas l’aimer. Elle lui manquait tellement.

Demain, il avait prévu de rejoindre la femme des bois pour passer la journée avec elle. Il avait prévu de l’inviter à sustenter en auberge et surtout de discuter avec elle pour lui faire une piqûre de rappel vu que cette dernière avait toujours du mal à comprendre que l’ancien Baron n’avait toujours aucun sentiment pour elle au-delà de celui de la sympathie. Elle allait encore sûrement pleurer, ce qui allait attrister Alex mais il fallait remettre à nouveau les choses au clair. Le message avait du mal à passer. Elle avait beaucoup de mal à comprendre. Il fallait lui faire perdre tous ses espoirs.

Le lendemain, il avait prévu de se rendre en centre thermal afin de se changer les idées. Il fallait qu’il essaie de s’apaiser même si cela semblai peu plausible. Il cherchait toujours les solutions pour moins souffrir, si cela pouvait encore être possible. Si son désespoir était resté intact depuis plus de huit mois, pourquoi serait ce autrement demain ?
« Ismise tu me manques. » Il aimerait tellement qu’elle soit auprès de lui.

Après les baignades en eaux chaudes et autres faveurs qu’il allait se permettre, il prendrait le chemin du retour. Sur la route, il avait prévu de faire une halte au duché. Des amis de l’ancien Baron l’attendaient et il serait content de les voir malgré la douleur que cela allait provoquer chez lui. Il n’y était pas retourné depuis son départ il y a quelques mois et il allait devoir prendre sur lui pour ne pas se déverser en larmes.

Enfin, il rentrerait dans sa prison pour reprendre son quotidien morne et triste, son isolement et ses idées noires.

Il pensait à Ismise. Elle n’était pas à ses côtés et cela le minait toujours autant. La vie sans elle ne lui donnait pas envie de poursuivre. Pourquoi avait-il été puni de manière aussi violente ? Alex avait-il été aussi mauvais pour être châtié comme elle l’avait fait ? Peut-être l’avait-il trop aimé… ou pas assez… Il ne savait plus. Il souffrait tellement de son absence, de l’absence de son amour. Il l’aimait tant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex

avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 05/09/2016

MessageSujet: Re: Avril 2017   Mar 9 Mai - 20:57

Le 24 avril 2017,

Il était rentré depuis quelques jours. Autant l’ancien Baron s’en foutait, ce n’est jamais génial de retourner en prison, autant le fauve était heureux. Le temps était clément et le félin profitait de la plate-forme. Il était juste dommage de le surveiller comme un enfant, ses instincts dégueulasses étant revenus à la charge en accord avec la présence excessive de ce soleil agressif.

Alex avait réussi à faire ce qu’il avait à faire. Il avait passé pas mal de temps avec son ascendant. Ce dernier était diminué mais sa jambe était sauvée et il avait retrouvé le moral. L’ancien druide avait ressenti ce besoin de passer du temps avec lui. Chaque heure n’était suffisante mais semblait nécessaire. Il se sentait déjà assez mal et s’il ne s’était déplacé il aurait culpabilisé plus que ce n’était le cas en ce moment. Besoin de se donner bonne conscience ou conscient de ce qu’il allait perdre un jour ou l’autre ? Peut-être trop tôt… Ce sera toujours trop tôt ! L’ancien archer avait déjà trop perdu depuis quelques mois, il était encore en pleine période de deuil. De plus, ce qui lui était le plus cher et qu’il avait perdu avait cette fonction de tampon qui lui permettait de vivre en acceptant la fatalité. Il n’aurait jamais accepté la perte de son descendant il y a quelques années sans elle. Aujourd’hui il vivait sans filet et son quotidien n’était que risque de basculer dans le vide à chaque instant. Il n’avait que peu de raisons de vivre mais il ne voulait pas non plus trouver de raisons pour mourir. Cruel oratorio qu’était sa vie. Ismise s’était rendue essentielle pour son équilibre et elle avait le pouvoir de lui rendre confiance en lui. Elle était la seule. Il avait besoin d’elle.
« Je t’Aime mon cœur. »
Comme prévu, pendant son expédition il avait revu la femme des bois. Il l’avait invité à déjeuner. Comme il s’y attendait, des larmes avaient coulé lorsqu’il avait mis encore une fois les choses au clair. Pour autant, elle avait souhaité que leurs corps se retrouvent et vibrent ensembles. Il lui avait donné raison mais restait persuadé de n’avoir aucun sentiment. Il trouvait ces rapports compliqués. Le sexe n’inclus pas l’amour. Autant il aimait Ismise et il le savait étant donne les sentiments pour elle qui s’entrechoquaient, autant la femme des bois ne lui apportait rien de plus qu’un plaisir physique sans intérêt. L’excavation qu’avait laissée Ismise en quittant celui qui l’aimait plus que tout ne pouvait être comblée par une autre, ce n’était pas possible. Alex souffrait tellement de l’absence d’Ismise…

L’ancien druide s’était tout de même accordé un peu de plaisir pendant son périple. Il avait nagé dans les bains d’eau chaude, avait profité des jets, des bulles, des pièces surchauffées, enfumées ou pas… Bien que plaisant, agréable, il lui avait manqué son amour pour l’accompagner, pour se coller contre lui dans ce milieu de bien-être. L’absence de la barbare avait fait que le plaisir n’avait pas été ce qui aurait dû être. Rien n’avait vraiment de saveur sans elle mais pleurer au milieu de l’eau avait été plus discret qu’en pleine rue.

Son voyage s’était terminé par la cité des ducs. Au bout du compte, il n’avait vu qu’un ami. Rares étaient ceux qui étaient au courant de ce passage rapide. Une amie n’avait pas réussi à se rendre disponible comme prévu ce qui permit à Alex et au fauve de rentrer plus tôt dans les montagnes. Il avait au moins passé un après-midi avec son ami. Ce genre d’événement était à deux tranchants, il avait apprécié ce moment tout en en souffrant étant donné le retour de souvenirs. C’était inévitable. Il était arrivé dans la cité des ducs en pleurant et était reparti en pleurant.

Il avait terminé son voyage entre le soleil et la lune. Le seul son qu’il avait été capable d’entendre le longe de ce parcours avait été basé de débats et discussions. La parole des uns face à celle des autres… Navrant ! Une vraie pièce de théâtre ! L’ancien druide évitait encore beaucoup la musique, toujours aussi agressive à son esprit. Serait-il condamné le reste de sa vie à ne plus pouvoir apprécier ces mélodies ? Le passé était trop présent et les saltimbanques, même modernes, limitaient leurs répertoires à celui de l’amour.

Il était rentré, seul, sans amour, sans celle qui lui donnait cette raison de survivre… Ismise… Allait-il perdre espoir ? Il était triste.
« Je t’Aime Ismise ! »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Avril 2017   

Revenir en haut Aller en bas
 
Avril 2017
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les personnages dans les hôtels Disney (de nouveau en avril 2017)
» Discussions autour d'un séjour Disneyland Paris pour avril 2017
» Echange autour d'un séjour comprenant le 12 avril 2017 (jour anniversaire des 25 ans du parc)
» [Évènement 25 ans] La Grande Célébration (12 Avril 2017)
» Festival d'Aéromodélisme Roquebrune sur Argens 29/30 Avril 2017

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lettres à Ismise :: Lettres à Ismises :: 2017-
Sauter vers: