Lettres à Ismise

L'ancien Baron de la Alth, Alex, a perdu son amour. Sa souffrance dépasse tout entendement. Il ne lui reste que l'écriture pour pouvoir tenter de se libérer un peu.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Janvier 2017

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alex

avatar

Messages : 165
Date d'inscription : 05/09/2016

MessageSujet: Janvier 2017   Dim 15 Jan - 17:12

Le 1er janvier 2017,

La veille, il n’avait pas trouvé le sommeil. Pourtant, dès que la nuit était tombée, il avait éteint les feux. Pas une lumière, pas un son dans sa grotte, il avait opté pour l’isolement le plus total avec tout signe de vie. Il s’était mis en boule sur sa paillasse et avait espéré trouver le sommeil en vain. Il avait donc pris son mal en patience et avait attendu. Il était resté des heures à penser à elle, elle qui devait se divertir alors que lui pleurait. Il devenait fou.

De nombreuses heures plus tard, des explosions le tirèrent de sa torpeur. Il s’était rapproché d’une lucarne mais ne trouva rien à voir. Il s’était alors recouché et remis en boule.
Au lueur du jour, il n’était pas reposé et avait mal. Ses yeux étaient brûlants et la boule dans le torse l’empêchait de respirer. Il savait qu’il n’était pas prêt de sortir aujourd’hui. Trop de souffrance ! Il resta prostré encore des heures avant de se forcer à se lever pour avaler quelque chose et nourrir le fauve qui s’impatientait dans sa cage.

Par la suite, dans un élan d’activité il avait pris une nouvelle fois la plume pour coucher à nouveau sur parchemin ce qu’il ressentait pour elle, pour qu’elle comprenne à quel point il était fou d’elle, de ce qu’elle représentait pour lui. Sa raison vacillait. Le chagrin l’avait emporté à nouveau ce qui le força à se remettre en boule dans un coin. Les larmes avaient souillé ses écrits. Souffrait-il pour elle ou à cause d’elle ? Les deux peut-être. Il fallait qu’il dorme.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex

avatar

Messages : 165
Date d'inscription : 05/09/2016

MessageSujet: Re: Janvier 2017   Lun 16 Jan - 10:25

Le 2 janvier 2017,

Il avait reçu des missives pour lui souhaiter des vœux de bonheur ou tout autre du même niveau. Lui qui espérait qu’on l’oublie ne comprenait pas pourquoi certains voulaient remuer le couteau dans la plaie, accéléraient l’hémorragie. Bien sûr que non, ces prochaines centaines de jours n’allaient pas l’aider à retrouver la joie, l’optimisme ou même un peu de répit à sa souffrance. Le temps ne faisait rien à l’affaire depuis les mois passés, pourquoi cela s’arrangerait lors des suivants. Il savait que ses interlocuteurs n’avaient pas agis avec de mauvaises intentions. L’ancien druide ne devait pas rejeter l’autre alors il avait composé : sourires de circonstances et politesses. Mais cela faisait mal.

Le reste de la journée, il était resté en attente à souffrir en boule dans son coin. Peut-être trop, ou pas assez, une chose était sûre : il l’aimait, il l’aime et l’aimera.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex

avatar

Messages : 165
Date d'inscription : 05/09/2016

MessageSujet: Re: Janvier 2017   Lun 16 Jan - 10:26

Le 4 janvier 2017,

Ses proches étaient revenus dans la mégapole depuis deux jours. Il avait passé la journée de la veille ainsi que la suivante avec son ascendant. Alex avait vu la tristesse de ce dernier qui le voyait se décomposer. Pour autant, ces deux jours, difficiles pour l’ancien druide, ils l’avaient passé ensemble. Sa souffrance augmentant de jours en jours, il avait dû prendre sur lui et attendre les moments de solitude pour verser quelques larmes. Rien ni personne ne pouvait le soutenir dans son malheur.

Il savait qu’il allait s’enfermer à nouveau, il avait besoin de solitude, de silence, d’isolement. Il l’aimait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex

avatar

Messages : 165
Date d'inscription : 05/09/2016

MessageSujet: Re: Janvier 2017   Jeu 19 Jan - 13:11

Le 7 janvier 2017,

L’ancien druide avait passé deux jours dans le noir. Dans peu de temps, il allait devenir translucide. Rien ne le motivait. Il avait besoin de rester enfermé dans sa bulle. Pourtant aujourd’hui, il avait décidé d’ouvrir les yeux à la lumière. Il s’était décidé à faire pénétrer les quelques rayons de ce timide soleil dans sa grotte. De plus, il ne devait pas être le bourreau de son fauve et celui-ci, déjà en manque de contact, devait respirer un peu d’air frais. De plus, il fallait aérer et nettoyer un peu.

Il avait pleuré un peu, comme tous les jours mais il avait constaté un mieux. Ça n’allait pas durer, il le savait.

Il préparait la nourriture. Même s’il était faible, il fallait qu’il mange. Beurk ! La nourriture a un goût de carton. On ne décide pas des envies, mais là plus aucune. Tout est relié. Il constatait certaines théories qui prônaient le fait qu’un blocage psychologique pouvait brider les sens du goût, ceux olfactifs. C’est un fait.

La journée allait être longue. Comme tout à quotidien, il allait penser à Ismise. Il l’aime
.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex

avatar

Messages : 165
Date d'inscription : 05/09/2016

MessageSujet: Re: Janvier 2017   Ven 20 Jan - 11:45

Le 11 janvier 2017,

Le ciel était couvert d’une épaisse brume. Torse nu, l’ancien Baron avait pris l’air sur ce bout de caillou qui le menait direct vers l’extérieur. Son fauve l’avait rejoint pour profiter de l’air frais. Malgré les températures très basses, Alex ne ressentait pas le froid. Seulement son cerveau, sa pensée étaient gelés. Il repensait à ses cauchemars qui lui avaient fait passer de mauvais moments de repos. Plusieurs fois il s’était réveillé en sueur et il s’était décidé de ne plus se rendormir quand la douleur fut trop difficile à assumer, quand les sanglots devenaient trop insupportables. L’isolement ne lui apportait rien de bon mais l’inverse non plus. Le centre de sa poitrine était toujours aussi douloureux. Il avait du mal à respirer. On lui avait dit que le temps allait faire en sorte que cela disparaîtrait. Force était de constater que ce n’était pas le cas. Il s’était remis à pleurer en marmonnant toujours les mêmes incantations puis retourna dans sa grotte en emportant Mimouche avec lui. Ismise, il l’aime tellement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex

avatar

Messages : 165
Date d'inscription : 05/09/2016

MessageSujet: Re: Janvier 2017   Mar 24 Jan - 17:45

Le 13 janvier 2017,

La neige tombait à gros flocons. Dans le passé il aurait pu trouver ça esthétique mais il ne voyait là que de mini boules blanches s’écrasants sourdement sur le sol, les toits et les arbres. Il s’était placé devant le spectacle espérant trouver un intérêt en profitant du froid qui l’enveloppait. Il avait besoin de pleurer et était resté dehors à l’abri des regards. A quelques mètres de lui, des enfants jouaient et riaient. Pas de doute, ils aimaient la neige. L’ancien Baron redoubla de chagrin.

Le fauve quant à lui était dans ses espaces. Il avait fait une bêtise au matin et il était puni. Des années auparavant il aurait pris une correction, époque révolue. L’ancien druide privilégiait l’isolement pour le punir, punition qui n’a pas vraiment de sens étant donné que le félin restait isolé quoi qu’il arrive la plupart du temps. Punition pour l’un, nécessité pour l’autre. Même si Ismise n’avait pas donné l’occasion à Alex de mettre en œuvre ses engagements, ce qu’il aurait fait par amour en y mettant tous les efforts possibles, il avait quand même gardé d’elle cette façon de vivre avec l’animal en bonne intelligence.

Il avait quand même réussi à avoir des nouvelles d’Ismise en communiquant comme un con. Peut-être ne savait-il plus faire autrement. Il n’avait émis que deux phrases dont une complètement erronée ce qui avait permis à l’ancienne guerrière de rebondir sur du faux. Il lui avait dit, encore une fois qu’il l’aimait peut être en vain ce qui était absurde. Aimer est un sentiment, il ne pouvait par nature ne pas être vain. Aimer est un état, non un moyen ou une action. Il communiquait pas ou peu avec elle, pour ne pas souffrir plus étant donné que lui seul était condamné à ça, et même étant donné la rareté il arrivait à dire n’importe quoi. On aime, pas pour obtenir l’amour de l’autre. On aime parce qu’on aime et il était sûr au moins de ça : il l’Aime.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex

avatar

Messages : 165
Date d'inscription : 05/09/2016

MessageSujet: Re: Janvier 2017   Mer 25 Jan - 17:27

Le 14 janvier 2017,

La neige continue de tomber. Tout est recouvert de cette couche blanche, froide et humide. Aurait-il le courage de sortir ? Non, il n’était toujours pas prêt à se confronter à autrui. Pourquoi faire ? Personne ne l’attendait. Les rares âmes qui s’intéressaient à lui ne lui apportaient pas de raison de sortir de cet état végétatif. Souffrir était son quotidien, pleurer son activité principale.

Le fauve était calme. L’ancien Baron lui avait offert la permission d’accéder où il voulait. Pourtant il préférait rester dans sa couche. Peut-être était-il souffrant. Alex n’en savait rien et Ismise n’était pas là pour le rassurer. Il regardait le félin dormir et s’inquiétait. Il était le seul lien qu’il gardait avec la réalité et son passé. Il ne lui restait que des regrets, des souvenirs et des pensées. Sa guerrière lui manquait tellement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex

avatar

Messages : 165
Date d'inscription : 05/09/2016

MessageSujet: Re: Janvier 2017   Jeu 26 Jan - 17:22

Le 15 janvier 2017,

Il faisait nuit. A cette heure, la plupart des êtres vivants devaient dormir. On ne distinguait pas les astres dans le ciel. Pourtant voilà des heures que le vent avait disparu et que la neige ne tombait plus. Il avançait lentement sur ce tapis blanchâtre. Le bruit de ses pas était étouffé sur celui-ci, on ne pouvait distinguer que de légers crépitements. Il n’avait croisé que de rares âmes égarées comme lui. Ses pieds étaient humides et froids mais cela ne le gênait pas, ses pensées étaient ailleurs.

Il s’était installé sur un mur et y étais resté au moins une heure au point que ses fesses soient complètement endormies. Il avait attendu en pensant. Il se demandait encore ce qu’il attendait, ce qu’il attend tout le temps. Que le temps passe serait la réponse la plus pertinente pour un observateur extérieur. Au plus profond de lui, c’est elle qu’il attendait, sa belle Ismise. Il espérait voir sa silhouette apparaître à l’horizon. La voir avancer dans la neige. Elle serait belle ! A quelques mètres son visage dessinerait un large sourire ce qui la rendrait encore plus jolie. Il l’accompagnerait au chaud puis il discuterait pendant des heures. Ils auraient besoin de se retrouver, de se rassurer, de s’aimer. Il avait besoin d’y croire. Il avait besoin d’amour, de sa présence.

Qu’avait-il fait pour être devenu aussi méprisable ? Pas une missive positive, pas une étincelle d’intérêt de sa barbare…

Il était rentré dans sa grotte. Il fallait qu’il trouve le sommeil, tâche ardue. Le jour n’allait pas tarder à se lever, il devait se forcer.
[…]

Il avait dormi quelques heures. Le soleil avait décidé de se montrer. Alex pouvait ainsi regarder ces blocs immenses de pierre qui se dressaient tels des géants de glace à l’horizon. Il ne pouvait, équipement absent, et ne voulait pas les affronter, combativité absente également. Il se contentait de les observer, cela était suffisant. Il s’était mis assis au froid avec le fauve pour avaler ce breuvage sans goût ni odeur. Plus rien n’avait de goût depuis son départ. Le félin, lui, appréciait ces moments. Le petit être profitait des cachettes fabriquées par l’homme pour épier les autres êtres vivants qui se mouvaient face à ce morceau de pierre suspendu qui leur servait de refuge à tous les deux. Le carnassier montrait une nette préférence pour les volatiles. Dans son coin, le vieux druide attendait la fin. Les mouvements des autres, il s’en moquait. Ce n’était que du mouvement. Lui qui avait été si bon avec les autres êtres n’éprouvait plus aucune sympathie. L’Homme est mauvais par nature, jusqu’à preuve du contraire voilà la conclusion qu’il pouvait se faire suite à ce qu’il avait vécu il y a quelques mois. La journée allait être longue. Même fatigué il n’arrivait pas à dormir ce qui lui ferait du bien sans aucun doute. Pas de repos, juste des pensées dans lesquelles il était enfermé. Il l’aimait comme toujours.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex

avatar

Messages : 165
Date d'inscription : 05/09/2016

MessageSujet: Re: Janvier 2017   Ven 3 Fév - 10:31

Le 23 janvier 2017,

Il n’avait pas dormi depuis des jours avant ce matin où il avait calé deux heures avant de se faire réveiller par un messager. Il avait attendu, seul, que le temps passe, la majeure partie de son temps dans le noir. L’extérieur lui faisait peur. Tous ces gens, il les regardait et essayait de de comprendre pourquoi ils étaient faux. La nature de l’Homme faisait-elle de lui un traître ? Faut-il être faux ou être immoral pour avancer ? Ces questions, ils se les étaient déjà posé à un point de vue professionnel il y a des années. Il avait refusé d’aller plus loin pour ces raisons. Il ne pouvait être que lui-même seulement parce qu’il avait refusé de rentrer dans ce jeu là. Trahir, il ne voulait pas. Ce n’était pas dans ses cordes. Il avait conscience que tous les Hommes n’étaient pas d’accord. La plupart étaient prêt à trahir. C’était ainsi. Pourtant Alex était égocentrique, comme tout à chacun, mais il évitait l’immoralité. L’immoralité prend sa source dans la morale inévitablement, construction de l’Homme pour poser des règles, mais elle a, soit disant, une fonction ancestrale de régler la vie des êtres humains. Ces principes de moralité n’étant plus respecté, il n’y a plus de société. Loin de là l’idée que la société va basculer parce que l’ancien druide avait été trahi, mais cela reflétait sur l’avenir de l’être. Tout n’est que faux semblant, déformation, mensonge, trahison… Il l’avait toujours encensé car il savait qu’elle n’avait pas un mauvais fond. Il espérait qu’un jour elle se rendrait compte de ce qu’elle avait fait. Chacun a le droit de faire des erreurs. Alex en avait fait, Ismise en avait fait. La seule différence entre eux deux, c’est que lui en avait conscience.

A l’arrivée du messager et entendant son maître se mouvoir, le fauve s’était manifesté. Pourtant, il avait de quoi se nourrir le bougre. Alex, malgré le sommeil lui avait accordé l’accès à l’espace surveillé. Comme à son habitude, et malgré l’insistance du félin, l’ancien druide avait refusé toute marque d’affection à son encontre. Il n’était toujours pas prêt à partager ce type de moment avec lui, comme avec tout être vivant. La seule qui pouvait bénéficier de son attachement, de sa tendresse n’était plus à ses côtés. Il en souffrait. Il l’aimait. Il souffrait de l’aimer. Malheureusement ce n’était pas un choix, seulement une fatalité, une évidence. Il savait que la journée allait être longue à rester enfermé sans lumière, sans bruit, juste lui et ses pensées.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex

avatar

Messages : 165
Date d'inscription : 05/09/2016

MessageSujet: Re: Janvier 2017   Ven 3 Fév - 13:41

Le 24 janvier 2017,

La femme des forêts revenait à la charge depuis quelques temps, espérant trop alors qu’il ne pouvait rien lui offrir, ni tendresse, ni amour, il n’en avait pas envie ce qui le rendait incapable. Pourtant elle allait arriver dans quelques temps pour visiter sa grotte et offrir son corps. Beaucoup d’hommes auraient été comblés par ce genre de proposition mais lui s’en foutait. Il avait donné son cœur à Ismise et il était hors de question de le reprendre même pour le donner à une autre. Sa barbare était sa seule raison de vivre c’est pourquoi il l’attendait encore. La femme des forêts ne pouvait même pas prétendre à un rôle de substitut de son aimée. Pourtant, la femme des forêts était gentille et montrait beaucoup d’efforts pour plaire à l’ancien Baron qui pourtant restait hermétique. Il savait que sa venue serait un moment difficile. Peut-être ne valait mieux-t-il pas qu’elle vienne. Quand il fermait les yeux, ce n’était pas son sourire qu’il voyait mais celui d’Ismise. Quand il recevait une missive, son seul espoir était que ce soit son ancien Chevalier qui ne souhaitait que revenir à ses côtés, pas l’autre. Quand il pleurait, c’était pour les souvenirs qu’il avait avec Ismise, le bonheur qu’il avait eu avec elle et non avec celle qui se jetait dans ses bras. Son sourire ne reviendrait pas avec une autre, seule l’ancienne guerrière avait le pouvoir de lui rendre. Il regrettait tellement son Ismise. Même malmené, son amour restait intact pour elle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex

avatar

Messages : 165
Date d'inscription : 05/09/2016

MessageSujet: Re: Janvier 2017   Ven 3 Fév - 13:53

Le 25 janvier 2017,

Les minutes, les heures, les jours, les semaines, les mois passent et son chagrin reste intact. Chaque seconde était une souffrance. Il aurait aimé être aussi insensible que sa barbare. Pourquoi avait-elle cherché à le rendre meilleur ? Quel intérêt si c’était pour le noyer ensuite dans ses larmes ? Pourquoi lui avoir fait croire à cet amour infini pour lui pour ensuite le poignarder ensuite et faire en sorte qu’il ne se relève plus ? Pourquoi avoir tout fait pour qu’il investisse autant ses sentiments et reprendre tout afin qu’il pleure jusqu’à la fin de ses jours ? Il ne comprenait pas. Au-delà de la trahison, ce qu’il était capable de surmonter, il restait à souffrir de cette indifférence, de cet oubli volontaire de l’amour qu’elle avait eu pour lui, de ce mépris qu’elle se forçait à avoir pour lui. Lui pourtant ne voulait que son bien, son amour. La vie est pourrie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex

avatar

Messages : 165
Date d'inscription : 05/09/2016

MessageSujet: Re: Janvier 2017   Ven 3 Fév - 14:13

Le 28 janvier 2017,

Il regardait dehors, c’était en pleine nuit. Cela ne changeait rien pour lui, il avait passé la journée dans le noir. La nuit dernière, dans une phase de sommeil, il avait rêvé d’elle. Pour une fois ce n’était pas un cauchemar. Cependant, le résultat revenait au même vu que le retour à la réalité était un enfer. Dans ses chimères Ismise lui avait redonné espoir. Elle avait été rassurante, lui avait fait croire que tout pouvait redevenir comme avant le cataclysme. Ça avait été agréable. C’est ce qui rendit le réveil encore plus douloureux. Il savait que la réalité n’était pas à ce niveau et c’est ce qui rendit sa journée d’autant plus douloureuse. Un tour de cadran plus tard, il avait encore du mal à se retenir de sangloter. Son cœur ne pouvait que s’ouvrir pour cet amour illimité qu’il avait pour Ismise.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex

avatar

Messages : 165
Date d'inscription : 05/09/2016

MessageSujet: Re: Janvier 2017   Ven 3 Fév - 14:17

Le 29 janvier 2017,

Aujourd’hui il avait fait entrer la lumière dans la grotte. Malgré la brume sur les hauteurs, le soleil était présent. Il faisait encore froid mais c’était supportable. Il avait pensé à elle toute la journée. Sa voix lui manquait ainsi que sa présence, sa pensée. Il l’aimait tant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Janvier 2017   

Revenir en haut Aller en bas
 
Janvier 2017
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Salon BIJORHCA 20 au 23 janvier 2017
» Chasseurs d'appart', semaine du 02 au 06 janvier 2017
» Nouvelles acquisitions - janvier 2017
» Bienvenue chez nous, du 02 au 06 janvier 2017.
» VITRINE JANVIER 2017

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lettres à Ismise :: Lettres à Ismises :: 2017-
Sauter vers: